Simple JQuery Modal Window from Queness
985715

Tourisme: Marrakech met le cap sur l’Allemagne
DNES, Badra BERRISSOULE

Tourisme: Marrakech met le cap sur l’Allemagne DNES, Badra BERRISSOULE
Marrakech se place juste derrière Agadir en termes de nuitées devant la deuxième ville préférée des Allemands au Maroc

 Heureusement que le marché allemand résiste. Ce sont ses touristes en hausse qui ont permis d’atténuer les baisses touristiques enregistrées en 2015. Aujourd’hui, les professionnels du tourisme misent beaucoup sur ce marché en progression. S’il devait y avoir un seul marché prioritaire à leurs yeux, c’est bien celui de l’Allemagne.
En effet, pour compter sur la cartographie mondiale de l’industrie du tourisme, une destination doit avoir une visibilité sur ce marché, premier émetteur de forfaits touristiques. Pour Hamid Bentahar, ce choix a été porteur. Le CRT (centre régional du tourisme) qu’il préside de Marrakech a milité et mis en place une stratégie spécifique pour ce marché. Stratégie qui s’est traduite par des routes aériennes entre l’Allemagne et Marrakech. Lufthansa ouvre le bal en 2014 et sera suivi par de nombreuses compagnies low-cost.
Les autres volets sur lesquels a travaillé Marrakech et ses opérateurs, soutenus en cela par la ville et la région ainsi que l’ONMT sont les actions B to B pour placer la destination sur l'échiquier. Cet effort a payé. En l’espace de trois ans, l’évolution du nombre de touristes allemands a progressé de plus de 30% se réjouit Bentahar, alors qu’au départ, même l’ONMT était assez sceptique: Les Allemands préférant les produits balnéaires, les politiques de promotion se focalisaient plus sur Agadir Aujourd’hui, Marrakech souhaite davantage et mise sur une croissance de 30% de plus sur les trois prochaines années à venir, espère le CRT. «Le marché allemand porte un grand potentiel tant pour le tourisme individuel que le segment du mice», insistent les opérateurs locaux. C’est pour cela qu’ils se déplacent en force pour participer à la grand-messe allemande du tourisme qui démarre ce mercredi 9 mars.
L’ITB (International Tourismus Borse) de Berlin est le salon professionnel mondial de l’industrie touristique qui se tient chaque année au Parc des exhibitions sur une superficie globale de 160.000 m2. Il accueille chaque année quelque 10.086 exposants et plus 150.000 visiteurs dont 60.000 professionnels du secteur du tourisme. Pour toutes les destinations touristiques du monde, ce salon est incontournable à plusieurs titres: c’est l’occasion de marquer leur présence, mais aussi relancer leurs partenaires, séduire les tour-opérateurs actifs sur le marché allemand mais également sur les autres pays européens. Le Conseil régional du tourisme de Marrakech s’est doté d’outils de communications et de promotion en langue allemande pour mettre en avant les différentes facettes de la destination Marrakech: culture, golf, mice, bien-être, nature et aventure, jardins et espaces verts de la ville, l’offre famille. Ces actions font partie d’un dispositif visant à améliorer la présence de Marrakech sur le marché allemand dont des opérations promotionnelles: éductours, et voyages de presse…
Pour cette année, l’objectif pour Marrakech est de renforcer son positionnement en tant que destination d’authenticité et art de vivre au niveau du marché allemand. Le fort potentiel que représente Marrakech est renforcé par les dessertes aériennes entre plusieurs villes allemandes et Marrakech qui connaissent un développement sans précédent. Sans oublier les nouvelles lignes qui sont programmées depuis 2014 et qui ont renforcé l’offre aérienne au départ de Frankfurt, Dusseldorf et Hambourg.
L’Allemagne représente un immense gisement de touristes. Le pays compte plus de 82 millions d’habitants et émet chaque année plus de 69 millions de packages de voyages, dont 68% à l’étranger. C’est le premier pourvoyeur de touristes à l’échelle mondiale. Les touristes allemands sont de gros dépensiers puisqu’ils dépensent en moyenne chaque année près de 28 milliards d’euros. Au Maroc, la dépense d’un touriste allemand est d’environ 98 euros par jour. L’industrie touristique est bien structurée en Allemagne. Le secteur est bien encadré par de grands tour-opérateurs dont certains des majors tels que TUI et Thomas Cook. Par ailleurs, l’Allemagne compte 10.200 agences de voyages qui continuent d’être le principal canal de réservation des voyages malgré la montée en puissance de l’internet. C’est donc auprès de tous ces intervenants qu’il faudra aller chercher de nouvelles parts de marchés.o